Rapport annuel des agents au service des admissions universitaires au Royaume-Uni

Selon les agents britanniques au service des admissions universitaires, c’est le Programme du diplôme de l’IB qui prépare le mieux les jeunes à l’université au Royaume-Uni. En effet, 97 % des agents aux admissions ont décerné une note de quatre ou cinq sur cinq au Programme du diplôme alors qu’ils ne sont que 87 % à avoir attribué ces notes aux A-levels.

Dans son 11e rapport annuel sur les agents au service des admissions universitaires, ACS International Schools a demandé à des agents d’évaluer trois systèmes d’examens : le programme A-levels, le Programme du diplôme et le BTEC, et de les classer selon des critères, tels que leur efficacité à « encourager la recherche autonome », à « encourager la citoyenneté » ou encore à « développer des compétences d’autogestion ». Le Programme du diplôme est arrivé en haut du classement pour 14 des 16 critères.>

Les agents au service des admissions universitaires au Royaume-Uni s’accordent tous à dire que la capacité des élèves à penser et à apprendre de façon autonome est la qualité la plus importante dont ils doivent disposer pour réussir à l’université. Le rapport montre également que la majorité des agents aux admissions (95 %) pensent que le Programme du diplôme est le parcours qui encourage le plus la recherche autonome chez les élèves alors qu’ils sont bien moins nombreux (seulement 48 %) à penser de même pour le programme A-levels.

M. Peter Fidczuk, responsable du développement et de la reconnaissance de l’IB au Royaume-Uni, a déclaré : « Le Programme du diplôme est systématiquement évalué par les agents au service des admissions universitaires comme la meilleure préparation à l’université, permettant aux élèves d’entreprendre avec assurance une recherche autonome. Il forme des étudiants dotés de connaissances approfondies dans différentes matières ainsi que des compétences nécessaires pour réussir à l’université, telles que la capacité à gérer leur temps, à rédiger des essais et à citer leurs sources. »

Des chiffres publiés plus tôt cette année dans une étude réalisée par la Higher Education Statistics Agency (HESA) appuient les résultats de ce rapport. Ils révèlent que les élèves du Programme du diplôme sont à 57 % plus susceptibles d’intégrer l’une des 20 meilleures universités au Royaume-Uni que les élèves ayant suivi le programme A-levels . (Page en anglais uniquement).

Selon M. Fidczuk, « [il] est intéressant de voir comment les agents aux admissions comparent la note maximale du Programme du diplôme (45) à la note maximale des A-levels. Ils sont 72 % à considérer que la note maximale au Programme du diplôme équivaut à l’obtention de trois A au programme A-levels. Ces deux notes sont toutefois très différentes. Seulement 3 % des élèves du Programme du diplôme obtiennent la note maximale tandis que 26 % des élèves du programme A-levels obtiennent au moins un A et 12 % obtiennent trois A ou A* ».

Une large proportion d’agents aux admissions (63 %) disent qu’ils accepteraient un élève du Programme du diplôme même si celui-ci n’avait pas suivi toutes les composantes du programme. Ils justifient ce choix par la valeur de l’éducation globale qu’offre le programme de l’IB et la contribution qu’apporteront ces élèves à la formation universitaire. M. Fidczuk a ajouté : « De nombreux pédagogues parlent de l’importance de développer un large éventail de compétences chez les apprenants. Le rapport de l’ACS montre à quel point certaines qualifications peuvent être “ciblées”. Si le programme A-levels est excellent pour permettre aux élèves de développer une connaissance approfondie d’une matière, il ne leur permet pas de développer d’autres qualités très prisées par les universités, telles que celles acquises à travers l’expérience d’apprentissage du Programme du diplôme. »

Découvrez les conclusions de l’ACS [5.5MB] (En anglais uniquement)