L'esprit IB : créer des structures et des services d'aide aux établissements secondaires classés Title I qui mettent en œuvre les programmes du Baccalauréat International (2010)

Leslie Siskin, Meryle Weinstein et Robyn Sperling, Institute for Education and Social Policy (institut chargé des politiques sociales et des politiques en matière d'éducation), université de New York

Cette étude a évalué un projet subventionné visant à concevoir, développer et mettre en place de nouveaux services et structures de soutien afin d'améliorer l'accès au Programme du diplôme de l'IB dans les établissements pouvant être classés Title I.
Elle a porté sur quatre sites pilotes qui ont mis en place des passerelles du PPCS au Programme du diplôme dans leurs établissements d'enseignement secondaire, qui ont expérimenté les nouveaux soutiens et les ont commentés. Elle a déterminé que les difficultés des établissements scolaires étaient les suivantes :

  1. mettre en place une passerelle entre le PPCS et le Programme du diplôme dans les établissements d’enseignement secondaire lorsque cet enseignement est dispensé sur plusieurs sites et par plusieurs organismes ;
  2. faire coïncider la philosophie et la pédagogie du PPCS et du Programme du diplôme ;
  3. dépasser les préjugés selon lesquels l'IB est un programme réservé à une élite ;
  4. régler les droits et frais du Programme du diplôme, y compris les droits d'examen ;
  5. maîtriser les pressions visant à accorder davantage de temps, d'attention et de ressources aux exigences et aux examens de l'État, aux dépens des programmes de l'IB ;
  6. élaborer des dispositifs de soutien pour les élèves ayant besoin de davantage de motivation et de préparation aux examens ;
  7. composer avec le fort taux de renouvellement des enseignants et de la direction.


Le soutien le plus efficace a consisté à faciliter l'accès au perfectionnement professionnel de l'IB, et notamment aux ateliers organisés dans les établissements ou à l'extérieur. La formation et l'implication des conseillers d'orientation a joué un rôle tout à fait essentiel dans l'amélioration de l'accès aux programmes de l'IB et à l'enseignement supérieur. La participation à l’obtention des subventions elles-mêmes, avec le soutien direct du bureau régional de l'IB ainsi que l'appui du réseau d'établissements a joué un rôle tout aussi important. L'accompagnement dans les établissements a eu des résultats plus mitigés, mais s'est révélé le plus efficace lorsque les personnes fournissant ce service connaissaient bien l'IB et avaient une expérience des établissements scolaires en milieu urbain. Des groupes de perfectionnement professionnel, fondés avec l'aide des responsables de l'accompagnement, ont pu rendre les réunions plus productives, faire connaître l'IB à davantage de membres du personnel et distribuer plus largement les responsabilités de direction. L'étude a relevé que, si les établissements ont constaté une augmentation du nombre d'inscriptions, la mise en place d'une mutation organisationnelle ainsi qu'une amélioration des résultats aux examens, mettre en place une scolarité intégrée complète du PPCS au Programme du diplôme signifierait qu'il faudrait au moins six ans pour que le premier groupe d'élèves concerné obtienne le diplôme de l'IB. Dans ce contexte, seul l'établissement qui avait pu se doter d'une telle scolarité intégrée entièrement fonctionnelle avant la fin de l'étude a pu constater une nette amélioration du taux de réussite aux examens du diplôme.

Résumé de la recherche (en anglais) publié sur le site de NYU