Déclaration de reconnaissance des pays

Le Baccalauréat International® (IB) s’efforce de suivre et de communiquer les informations relatives au niveau de reconnaissance des programmes de l’IB dans les pays du monde entier.

Les déclarations ci-dessous présentent les considérations spécifiques concernant la reconnaissance des programmes de l’IB pour chaque pays et, le cas échéant, incluent les déclarations ou politiques officielles des instances décisionnelles régionales ou nationales. Chacune des déclarations constitue une indication importante de l’influence des programmes de l’IB dans le monde entier.

Les déclarations sont-elles disponibles dans toutes les langues ?

De nombreux pays, comme le Canada, la Chine et les États-Unis, ont publié des déclarations de reconnaissance dans les trois langues de travail de l’IB, à savoir l’anglais, le français et l’espagnol.

D’autres pays, toutefois, ont publié leur déclaration dans une seule langue. La France, par exemple, a publié une déclaration en français uniquement et il en est de même pour l’Espagne, qui dispose d’une déclaration uniquement en espagnol, et pour le Royaume-Uni, dont la déclaration est uniquement disponible en anglais.

 

Si vous ne trouvez pas la déclaration de reconnaissance d’un pays, veuillez vérifier qu’elle n’a pas été publiée en anglais  ou en espagnol

Liste des déclarations de reconnaissance des pays

Canada

Informations générales sur l'admission aux universités canadiennes

Les renseignements qui suivent reposent sur notre degré de compréhension actuel du système d'admission à l'université au Canada. L'IB vous recommande donc de vérifier ces renseignements directement auprès de l'université concernée.

Le Canada ne dispose pas d'une politique nationale en termes d'admission à l'université. Il n'y a donc aucun examen d'entrée national et aucun organisme centralisé chargé de contrôler les admissions. Chaque université canadienne établit ses propres critères d'admission et chaque candidat à l'admission est évalué individuellement.

Pour un rapide aperçu des politiques de reconnaissance du Diplôme de l'IB appliquées par quelques universités canadiennes, veuillez consulter un tableau récapitulatif au format PDF (uniquement en anglais).

Les élèves qui souhaitent poursuivre des études supérieures au Canada doivent se mettre en rapport avec les universités qui les intéressent. Consulter le présent site est une bonne façon d'entamer vos recherches. Lorsque vous étudiez les politiques de reconnaissance du Diplôme de l'IB appliquées par les universités canadiennes, notez les références des établissements qui vous intéressent. Cliquez sur les liens disponibles dans chaque section Politique de reconnaissance de l'IB pour visiter les sites Internet des universités et consulter leurs critères d'admission. Il est de votre responsabilité de répondre à tous les critères et de respecter les échéances fixées par l'établissement en question.

Les examens de l'IB ne garantissent pas l'admission à l'université, bien qu'ils y puissent y contribuer. Pour plusieurs établissements canadiens, le Diplôme de l'IB constitue un titre d'accès à l'université à condition que les notes obtenues atteignent un certain niveau. Les étudiants internationaux doivent par ailleurs remplir les critères généraux d'admission aux universités. Si leur langue maternelle n'est pas l'anglais ou le français, ils doivent également démontrer un haut niveau de compétence dans la langue d'enseignement de l'université en question. En général, un résultat de 550 points ou plus au TOEFL (test d'anglais langue seconde) est suffisant pour les universités anglophones. Les universités canadiennes francophones ont des exigences similaires. Les étudiants internationaux doivent se mettre en rapport avec l'université canadienne concernée au moins un an à l'avance.

Dans tous les cas, le relevé de notes officiel de l'IB doit être directement transmis à l'université canadienne concernée.

Vous trouverez plus d'informations sur les études au Canada en consultant le site de l'Association des universités et collèges du Canada.

France

Le baccalauréat international (BI) délivré par l'office du baccalauréat international à Genève est un diplôme de nature privée. Il bénéficie à ce titre, pour la poursuite d'études supérieures en France, de la reconnaissance accordée aux diplômes de fin d'études secondaires étrangers. Le décret n° 71-376 du 13 mai 1971 modifié relatif à l'inscription des étudiants dans les universités et les établissements publics à caractère scientifique et culturel indépendants des universités dispense les candidats titulaires du BI non européens d'avoir à justifier d'un niveau de compréhension de la langue française adapté à la formation envisagée. Par ailleurs, s'agissant des candidats européens et, donc, a fortiori français, ils échappent aux dispositions générales du titre III de ce décret relatives à l'inscription des étudiants étrangers. Le baccalauréat international bénéficie donc d'un régime favorable pour la poursuite d'études supérieures en France, quelle que soit la nationalité du candidat, mais reste soumis à la procédure d'inscription sur dossier.

JO Sénat du 17/09/2009 - page 2206

Allemagne

Les versions allemandes des déclarations mises à jour sont disponibles ci-dessous ainsi que sur le site Web officiel de la KMK.

Allemagne – Reconnaissance du Programme d’éducation intermédiaire par la KMK [145 Ko, en anglais]

Allemagne – Reconnaissance du Programme du diplôme par la KMK [182 Ko]

 

Mise à jour de la reconnaissance par l’Allemagne des cours de mathématiques au niveau moyen du Programme du diplôme

Les équipes de l’IB chargées de la reconnaissance travaillent au niveau mondial pour s’assurer que le diplôme de l’IB est reconnu par les gouvernements et les universités à travers le monde.  La Kultusministerkonferenz (KMK) de la République fédérale d’Allemagne a maintenant confirmé que les diplômés de l’IB ayant suivi les cours de mathématiques au niveau moyen (NM) du Programme du diplôme pourraient accéder à toutes les disciplines de l’enseignement supérieur en Allemagne, à condition que toutes les exigences standard stipulées dans la déclaration concernant la reconnaissance de la KMK soient satisfaites et qu’ils suivent un module de 16 heures de formation sur les vecteurs, comme défini par l’IB.

Les établissements qui souhaitent mettre à profit cette possibilité peuvent choisir de signer un accord optionnel avec l’IB, qui les engage à enseigner les vecteurs à tous les élèves des cours de mathématiques au NM du Programme du diplôme, par le biais d’un module spécifique de 16 heures, en plus du programme d’études actuel de ces cours.

Les ressources pour ce module ainsi que l’accord scolaire pour la reconnaissance universitaire en Allemagne sont publiés sur le Centre de ressources pédagogiques, afin que le module puisse être intégré dans les cours de mathématiques au NM pour les candidats de la session de mai 2021. 

 

Diplômes de l’IB de la session de mai 2020

S’adaptant aux circonstances de la pandémie de COVID-19 (coronavirus), la KMK a fait parvenir une lettre officielle à l’IB confirmant qu’elle reconnaît désormais les diplômes de l’IB décernés en mai 2020 comme autorisation d’admission à l’université, à condition que ces dispositions s’appliquent en complément de celles de la déclaration concernant la reconnaissance du diplôme de l’IB récemment mise à jour.

La reconnaissance est accordée pour les admissions à l’université pour le second semestre de 2020 et elle sera automatiquement prolongée au cas où il n’y aurait pas d’écarts statistiques des notes finales des élèves par rapport aux notes finales des trois dernières années d’examens.

 

Déclaration concernant la reconnaissance du « diplôme du Baccalauréat International / International Baccalaureate Diploma »

(Résolution de la conférence permanente des ministres de l’Éducation et des Affaires culturelles des Länder du 10/03/1986, modifiée le 07/03/2019)

1. Un « diplôme du Baccalauréat International / International Baccalaureate Diploma », délivré conformément au règlement de l’Office du Baccalauréat International / International Baccalaureate Organization, est reconnu comme un titre d’accès à l’université s’il a été obtenu après avoir poursuivi à temps plein une scolarité d’au moins 12 ans suivant une progression ascendante et si les conditions ci-dessous sont remplies.

a) Les six matières choisies pour l’obtention du « diplôme du Baccalauréat International / International Baccalaureate Diploma » doivent comprendre les matières ci-dessous, qui sont ici désignées par leur nom officiel du Baccalauréat International (IB) :

  • deux langues au niveau A ou B (dont au moins une langue étrangère étudiée à un niveau avancé comme la langue A1 ou la langue B au niveau supérieur [NS]2) ;
  • une science naturelle (biologie, chimie ou physique) ;
  • les mathématiques (méthodes mathématiques3 ou mathématiques NS4 ou mathématiques complémentaires avec mathématiques NS4) ;
  • une science sociale (histoire, géographie, économie, psychologie, philosophie, anthropologie sociale et culturelle, gestion des entreprises ou politique mondiale).

La sixième matière obligatoire peut être une des matières susmentionnées ou une des matières suivantes, qui sont ici désignées par leur nom officiel de l’IB :

  • art/design5, musique, théâtre, cinéma, littérature et représentation théâtrale, une autre langue vivante étrangère, latin, grec ancien, chimie générale, chimie appliquée, systèmes de l’environnement6, informatique, technologie du design, religions du monde, et science du sport, de l’exercice et de la santé.

______________________________

1 « Langue A : langue et littérature » ou « langue A : littérature » depuis l’année d’examens 2013.

Pour les élèves n’ayant pas la possibilité de recevoir un enseignement dans leur langue maternelle au sein de leur établissement scolaire, un cours correspondant, étudié en autodidaxie avec le soutien de l’établissement, peut être reconnu comme un cours de langue A : littérature NM.

2 Applicable depuis l’année d’examens 2013.

3 De l’année d’examens 2006 jusqu’à l’année d’examens 2020 incluse pour les mathématiques NM.

Les résultats en mathématiques : analyse et approches NM ou en mathématiques : applications et interprétation NM obtenus au cours de l’année d’examens 2021 sont considérés comme des résultats spécifiques à une matière donnant accès à des universités techniques et des universités proposant uniquement des programmes d’études ne relevant pas du domaine mathématique, scientifique ou technique.

4 « Mathématiques : analyse et approches NS » ou « mathématiques : applications et interprétation NS » à compter de l’année d’examens 2021.

5 Dénommé « arts visuels » depuis mai 2000.

6 Dénommés « systèmes de l’environnement et sociétés » depuis l’année d’examens 2010.

_______________________________

b) Parmi les trois matières étudiées au « niveau supérieur » pour l’obtention du « diplôme du Baccalauréat International / International Baccalaureate Diploma », au moins une matière doit être les mathématiques ou une science naturelle, c’est-à-dire la biologie, la chimie ou la physique.

c) Toutes les matières doivent avoir été étudiées de façon continue dans le cadre du « Programme du diplôme de l’IB », c’est-à-dire au cours de deux années scolaires consécutives.

d) Les élèves doivent avoir obtenu une note finale de l’IB égale ou supérieure à 4 dans les six matières obligatoires7.

Lorsqu’une note finale de l’IB égale à 3 a été obtenue dans une seule matière, cela peut être compensé si une note finale égale ou supérieure à 5 a été obtenue dans une autre matière présentant un niveau de difficulté au moins équivalent et si un total minimum de 24 points a été attribué.

________________________________

7 Notes finales éliminatoires de l’IB : 

1 = très faible / very poor

2 = faible/poor

3 = médiocre/mediocre

Notes finales d’admissibilité de l’IB : 

4 = satisfaisant/satisfactory

5 = bon/good

6 = très bon / very good

7 = excellent/excellent

_________________________________

e) Les détenteurs d’un diplôme allemand scolarisés dans une école du monde de l’IB à l’étranger ne proposant pas l’allemand en tant que matière doivent fournir une preuve de leur maîtrise de l’allemand avant de commencer leurs études dans l’enseignement supérieur en Allemagne. Les modalités sont régies par les dispositions de l’État fédéral.

2. Si les conditions énoncées au paragraphe 1 ne sont pas remplies, l’élève doit, pour obtenir la reconnaissance en tant que titre d’accès à l’université, réussir un examen supplémentaire conformément au décret-cadre relatif à la reconnaissance des titres d’accès à l’université obtenus à l’étranger, aux cours préparatoires et au test d’évaluation (résolution de la conférence permanente des ministres de l’Éducation et des Affaires culturelles des Länder du 15/04/1994, dans sa version modifiée). La reconnaissance en tant que titre spécifique à une matière donnant accès à l’université est également possible à condition de valider une année d’études dans l’enseignement supérieur dans un pays où le diplôme de fin d’études secondaires permet à ses détenteurs d’entrer dans une université en Allemagne, soit directement, soit après avoir réussi un programme d’études d’un an.

3. La note finale moyenne obtenue au « diplôme du Baccalauréat International / International Baccalaureate Diploma » est calculée dans le pays où le titre est décerné. Cela est soumis à la procédure définie dans la convention sur la détermination de la note finale globale pour les titres d’accès à l’université obtenus à l’étranger (résolution de la conférence permanente des ministres de l’Éducation et des Affaires culturelles des Länder du 15/03/1991, dans sa version modifiée) et au règlement spécifique à l’IB présenté ci-dessous.

La note finale moyenne (N) est calculée en utilisant le nombre total de points (P) obtenus au « diplôme du Baccalauréat International / International Baccalaureate Diploma » ainsi que le nombre de points maximum (Pmax) de 42 et le nombre de points minimum (Pmin) de 24. Tout point supplémentaire obtenu est inclus dans le calcul. Les totaux de points compris entre 42 (Pmax) et 45 (le nombre de points le plus élevé pouvant être obtenu en incluant le maximum de 3 points supplémentaires) sont considérés comme équivalents à la note finale allemande 1,0.

La conversion est effectuée à l’aide de la formule ci-dessous.

N

=

1+3

Pmax-P

 

 

 

Pmax-Pmin

 

 

 

N

=

note finale moyenne à calculer

 

P

=

total des points obtenus pour le diplôme de l’IB

 

Pmax

=

42 points (total des points sans les points supplémentaires)

 

Pmin

=

24 points (seuil inférieur)

 

N

=

1,0 (pour 42 ≤ P ≤ 45)

 

4. L’IB informe régulièrement la conférence permanente des ministres de l’Éducation et des Affaires culturelles des Länder de tout changement apporté aux examens finals (exigences, contenu, organisation), et donne à l’inspection scolaire allemande la possibilité d’inspecter le travail effectué par les établissements scolaires. Si une consultation est nécessaire ou sur demande d’un des États fédéraux, le comité consultatif du Bureau central de l’enseignement étranger (ZAB) vérifie que les critères pour la reconnaissance de l’IB continuent d’être remplis.

5. La présente résolution entre en vigueur le jour de son adoption par la conférence permanente des ministres de l’Éducation et des Affaires culturelles des Länder.

Veuillez vous rendre sur le site Web de la KMK pour consulter le texte original en allemand.

 

Meilleure reconnaissance du Programme du diplôme en Allemagne : la KMK reconnaît officiellement les cours de langue A : littérature étudiés en autodidaxie avec le soutien d’un établissement

En mars 2017, la Kultusministerkonferenz (KMK, le ministère allemand représentant les autorités éducatives des 16 Länder allemands) a approuvé à l’unanimité la demande officielle de l’IB d’accorder une équivalence pour les cours de langue A étudiés en autodidaxie avec le soutien d’un établissement et les cours du groupe 1 enseignés en classe. L’IB est heureux de faire part de cette réussite à la communauté de l’IB. En effet, cette meilleure reconnaissance en Allemagne aidera les établissements et les élèves qui considèrent ce pays comme une destination universitaire attrayante. De plus, elle encourage les établissements à envisager de proposer des cours étudiés en autodidaxie avec le soutien de l’établissement pour répondre aux divers besoins linguistiques des élèves.

 

Pourquoi s’agit-il d’une amélioration remarquable ?

Jusqu’en mars 2017, la déclaration de la KMK concernant la reconnaissance du diplôme de l’IB, en vigueur depuis 1986, ne reconnaissait pas les cours de langue A étudiés en autodidaxie avec le soutien d’un établissement comme une matière contribuant à l’obtention du diplôme de l’IB. Par le passé, certains élèves ne suivaient donc pas de cours de développement d’une meilleure langue autres que ceux proposés dans leur établissement en tant que cours enseignés en classe, afin que leur diplôme de l’IB soit reconnu en Allemagne. L’IB a créé la possibilité d’étudier une langue en autodidaxie avec le soutien de l’établissement dans le groupe 1 du Programme du diplôme sur la base de son engagement en faveur du développement des langues, dont la meilleure langue de l’élève. Étant donné la diversité des profils linguistiques des élèves de l’IB, une école du monde de l’IB proposant le Programme du diplôme ne peut pas toujours soutenir toutes les meilleures langues de ses élèves à l’aide de cours enseignés en classe, et le cours étudié en autodidaxie avec le soutien de l’établissement est donc une option fondamentale pour permettre à la communauté de l’IB de respecter son engagement en faveur du développement des langues. La reconnaissance des cours étudiés en autodidaxie avec le soutien d’un établissement par une destination universitaire attrayante comme l’Allemagne conforte les établissements qui s’engagent à proposer des langues répondant aux divers besoins des élèves dans le Programme du diplôme. Le fait que, depuis mars 2017, la déclaration de la KMK stipule explicitement que ces cours sont reconnus comme faisant partie intégrante du diplôme de l’IB constitue donc une grande réussite.

 

À qui cela profite-t-il ?

  • Élèves inscrits dans une école du monde de l’IB en Allemagne – Jusqu’à présent, ces élèves n’étudiaient souvent pas leur langue en tant que langue A étudiée en autodidaxie avec le soutien de l’établissement dans le cadre du Programme du diplôme, car leur diplôme de l’IB n’aurait pas satisfait aux exigences relatives à la reconnaissance permettant d’entrer dans une université allemande. Ils peuvent maintenant le faire.
  • Élèves allemands inscrits dans une école du monde de l’IB hors d’Allemagne ne proposant pas l’allemand dans le groupe 1 – Jusqu’à présent, il était déconseillé aux élèves dont la meilleure langue était l’allemand d’étudier cette langue en autodidaxie avec le soutien de l’établissement, car ce cours n’était pas reconnu par la KMK. Parallèlement, un cours d’allemand B ne convenait pas à ces élèves. Souvent, l’allemand ne figurait pas parmi les matières choisies pour le Programme du diplôme et ils devaient passer en plus un test d’évaluation des compétences linguistiques, organisé par les universités, s’ils souhaitaient étudier en Allemagne. Aujourd’hui, ces élèves peuvent choisir l’allemand dans le groupe 1 pour le Programme du diplôme.
  • Tout élève et toute école du monde de l’IB hors d’Allemagne proposant des cours en autodidaxie avec le soutien de l’établissement – Étant donné que les universités allemandes ne perçoivent pas de frais de scolarité (ou uniquement des frais minimes) et que l’Allemagne est un lieu de travail attrayant pour les diplômés, ce pays est une destination de plus en plus attirante pour les élèves du Programme du diplôme. Cette meilleure reconnaissance lève désormais une restriction pour les élèves ayant divers profils linguistiques et une meilleure langue qui n’est pas enseignée dans l’école du monde de l’IB qu’ils fréquentent. Elle peut en outre encourager les établissements à proposer davantage de cours étudiés en autodidaxie avec le soutien de l’établissement.

Foire aux questions sur la reconnaissance du Programme du diplôme de l’IB en Allemagne

Häufige Fragen

Luxembourg

Règlement grand-ducal du 9 mai 2008 fixant les modalités de reconnaissance d'équivalence du Baccalauréat International au diplôme de fin d'études secondaires luxembourgeois.

Nous Henri, Grand-Duc de Luxembourg, Duc de Nassau,

Vu la loi du 14 mai 2002 portant reconnaissance d'équivalence du Baccalauréat International au diplôme de fin d'études secondaires luxembourgeois;

Vu l'article 2 (1) de la loi modifiée du 12 juillet 1996 portant réforme du Conseil d'Etat et considérant qu'il y urgence;

Sur le rapport de Notre Ministre de l'Éducation nationale et de la Formation professionnelle et après délibération du Gouvernement en conseil;

Arrêtons

Art. 1. Le diplôme du Baccalauréat International est reconnu équivalent au diplôme de fin d'études secondaires luxembourgeois si, en sus des critères fixés par l'Office du Baccalauréat International à Genève et publiés à l'annexe du présent règlement qui en fait partie intégrante, les conditions suivantes sont remplies:

    1. Les épreuves d'examen du diplôme du Baccalauréat International doivent porter sur:

a) deux langues (Groupe 1: Langue A1, Groupe 2: Langue A2);

b) une branche de chacun des groupes de disciplines suivants:

- Groupe 3 «individus et sociétés»: notamment histoire, géographie, économie, philosophie, psychologie, commerce et organisation,

- Groupe 4 «sciences expérimentales»: notamment biologie, chimie, physique;

c) Groupe 5 «mathématiques et informatique»: études mathématiques, mathématiques, mathématiques complémentaires, informatique;

d) au choix:

- Groupe 6 «arts»: notamment les arts visuels, musique, théâtre et film,

- une deuxième matière choisie dans les Groupes 1 à 5.

La nomenclature des «Groupes» est celle utilisée par l'Organisation du Baccalauréat International de Genève.

  • Parmi les deux langues visées sous 1 a),

 

- l'une au moins doit être soit la langue française, soit la langue anglaise, soit la langue allemande.

  • Trois matières au moins doivent être étudiées au niveau supérieur (NS), les autres au niveau moyen (NM).
  • Afin de pouvoir obtenir le diplôme du BI, le candidat doit satisfaire à toutes les conditions fixées par le règlement interne du Baccalauréat International.
  • La scolarité de l'élève doit s'étendre sur 12 années d'études primaires et secondaires progressives au moins.
  • L'élève doit, au cours de sa scolarité avoir accompli un cycle d'études de quatre années dans une langue étrangère autre que les deux langues visées sous 1) a).

 

Art. 2. Le diplôme du Baccalauréat International peut être reconnu équivalent au diplôme de fin d'études secondaires luxembourgeois également selon les conditions reprises à l'Art. 4.1. du règlement grand-ducal du 27 octobre 2006 pris en exécution de l'article 4 de la loi modifiée du 18 juin 1969 sur l'enseignement supérieur et l'homologation des titres et grades étrangers d'enseignement supérieur.

Art. 3. Le règlement grand-ducal du 30 juillet 2002 fixant les modalités de reconnaissance d'équivalence du Baccalauréat International au diplôme de fin d'études secondaires luxembourgeois est abrogé.

Art. 4. Notre Ministre de l'Éducation nationale et de la Formation professionnelle est chargée de l'exécution du présent règlement qui sera publié au Mémorial.

La Ministre de l'Éducation nationale et de la Formation professionnelle,

Château de Berg, le 9 mai 2008,

Mady Delvaux-Stehres

Henri

Pakistan

Conversion pour les équivalences

Programme d’éducation intermédiaire (PEI)

Le Programme d’éducation intermédiaire (avec un minimum de cinq matières comprenant l’anglais) du Baccalauréat International est équivalent au certificat d’études secondaires (pour le groupe pertinent) du Pakistan.

  • Examens au Pakistan : huit matières, dont anglais, ourdou, islam et études pakistanaises, et quatre matières optionnelles.
  • Examens à l’étranger : cinq matières, dont anglais, et quatre matières optionnelles.
  • Pour être admis pour le groupe Sciences, il faut réussir les examens de physique, chimie, mathématiques et informatique/biologie.

Conversion du PEI en certificat d’études secondaires équivalent

  • Pour la conversion en certificat d’études secondaires, une formule d’équivalence sera appliquée aux notes finales obtenues pour l’ensemble des cinq matières afin de les convertir en notes valides au Pakistan.
  • Pour obtenir l’équivalence pour le groupe Sciences, la physique, la chimie, les mathématiques et l’informatique / la biologie sont indispensables.

Programme du diplôme

Le Programme du diplôme (avec un minimum de cinq matières obligatoires) du Baccalauréat International est équivalent au certificat d’études secondaires supérieures (pour le groupe pertinent) du Pakistan.

  • Groupe Préparation aux études de médecine : cinq matières (dont anglais, physique, chimie et biologie, plus une meilleure matière au niveau global) avec un minimum de trois notes finales.
  • Groupe Préparation aux études d’ingénierie : cinq matières (dont anglais, physique, chimie et mathématiques, plus une meilleure matière au niveau global du point de vue des notes obtenues) avec un minimum de trois notes finales.
  • Groupe Sciences générales : cinq matières (dont anglais, physique, mathématiques et informatique, plus une meilleure matière au niveau global du point de vue des notes obtenues) avec un minimum de trois notes finales.
  • Groupe Sciences humaines : cinq matières dont anglais et quatre matières optionnelles, avec un minimum de trois notes finales.

Conversion du Programme du diplôme en certificat d’études secondaires supérieures équivalent

  • Préparation aux études de médecine : cinq matières de l’IB dont anglais, physique, chimie et biologie, plus une meilleure matière au niveau global.
  • Préparation aux études d’ingénierie : cinq matières de l’IB dont anglais, physique, chimie et mathématiques, plus une meilleure matière au niveau global.
  • Groupe Sciences humaines / Études générales : cinq matières dont anglais et quatre matières optionnelles.

Programme à orientation professionnelle (POP)

Le Programme à orientation professionnelle (POP) de l’IB est équivalent au certificat d’études secondaires supérieures (en Sciences humaines uniquement). Les élèves qui ont réussi le certificat d’études secondaires (SSC ou Matriculation), le GSCE ou le O Level de Cambridge, le Programme d’éducation intermédiaire de l’IB ou un programme équivalent peuvent présenter leur candidature.  

Formule de conversion de l’Inter Board Committee of Chairmen (IBCC) pour les notes du Baccalauréat International

La formule de conversion utilisée par l’IBCC pour les notes obtenues par les élèves de l’IB au Programme d’éducation intermédiaire (PEI) et au Programme du diplôme donne les équivalences suivantes.

Notes finales

Notes équivalentes dans le système pakistanais

(pour les examens externes)

7

90

6

80

5

70

4

60

3

50

2

Zéro

1

Zéro

INTER BOARD COMMITTEE OF CHAIRMEN
Plot No. 25, Street 38, G10/4,
Near Federal Govt. Employees Housing Authority (FGEHA),
Islamabad.
Téléphone : + 92 51 910 6631
Télécopieur :
Adresse électronique : islamabad@ibcc.edu.pk

https://ibcc.edu.pk/rules-for-equivalence/

Remarques

1) L’IBCC considère que seul le diplôme du Baccalauréat International comprenant six groupes de matières et le tronc commun du Programme du diplôme (théorie de la connaissance [TdC], programme créativité, activité, service [CAS] et mémoire) est équivalent au certificat d’études secondaires supérieures / à la 12e année. L’IBCC ne considère pas que les résultats de cours du Programme du diplôme de l’IB sont équivalents au certificat d’études secondaires supérieures.

2) Tous les ressortissants pakistanais qui se présentent à des examens au Pakistan doivent réussir les examens en ourdou, islam et études pakistanaises ainsi que dans les autres matières obligatoires pour pouvoir prétendre à une équivalence.

République démocratique du Congo

Considérant le Programme du Diplôme du Baccalauréat International, tel que contenu dans le site www.ibo.org de l’Organisation du Baccalauréat International donnant droit à un Titre Scolaire du niveau de fin d’Etudes Secondaires ;

Considérant la nécessité de permettre aux ressortissants congolais détenteurs du diplôme du Baccalauréat International de poursuivre leurs études universitaires en République Démocratique du Congo ;

Arrêtent :
Article 1er : Le Diplôme du Baccalauréat International délivré par l’Organisation du Baccalauréat International à Genève en Suisse est équivalent au Diplôme d’Etat Congolais.
Article 2 : Le présent Arrêté Interministériel d’Equivalence accorde au détenteur du Diplôme du Baccalauréat International le droit de poursuivre ses Etudes Universitaires en République Démocratique du Congo et lui accorde tous les droits reconnus aux détenteurs du Diplôme d’Etat Congolais.

Ministère de l'Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel
Ministère de l'Enseignement Supérieur et Universitaire

2019

Sénégal

Le diplôme du Baccalauréat International délivré par l'Organisation du Baccalauréat International à Genève est équivalent au baccalauréat sénégalais et donne droit aux mêmes prérogatives dans le cadre des règlements nationaux.

Ministère de l'Education
Dakar
REPUBLIQUE DU SENEGAL

2003

Tunisie

L’équivalence du diplôme de Baccalauréat International peut être accordée à ceux qui ont poursuivi, au moins, douze (12) années successives d’enseignement scolaire et qui peuvent prouver une scolarisation, pendant les deux dernières années au moins, dans le cursus suivi conduisant à l’obtention d’un diplôme du Baccalauréat international en Tunisie.

Les dossiers d’équivalence sont soumis à la commission sectorielle des équivalences concernée et ce conformément à la réglementation en vigueur.

REPUBLIQUE TUNISIENNE

MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

Direction Générale de l’Enseignement Supérieur Direction de l’Enseignement Supérieur Privé et des Equivalences 2020 - www.mes.tn