Matías Sciurano – Buenos Aires, Argentine

Matías Sciurano a suivi le Programme du diplôme de l’IB au Colegio San Javier de Buenos Aires, en Argentine. Aujourd’hui, il étudie les sciences politiques à l’Université Torcuato Di Tella et travaille au ministère de la Sécurité de la ville autonome de Buenos Aires. Après l’obtention de son diplôme de premier cycle, il aimerait se consacrer à plein temps à une carrière administrative au sein du gouvernement local.

Je n’étais pas du tout sûr de moi quand j’ai pris la décision d’intégrer le Programme du diplôme. Comme la plupart des autres élèves, je ne savais pas si j’arriverais à obtenir le diplôme ou pas. La seule chose que nous savions, c’était ce que les anciens élèves et les enseignants disaient, à savoir que c’était très difficile, que la charge de travail était importante et qu’il existait toujours la possibilité de ne pas réussir. Malgré tout, j’ai quand même décidé de m’inscrire. C’était quelque chose de nouveau, un défi inédit qui allait déterminer dans quelle mesure tout ce que j’avais appris avant allait me servir. C’est ce qui m’a le plus plu dans le Programme du diplôme : le défi.

« Le principal bénéfice que je retire du Programme du diplôme est la capacité d’analyser une grande quantité d’informations et de les interpréter correctement ».

Le Programme du diplôme est réputé pour occuper une grande partie du temps libre des élèves. Il est vrai qu’il implique une forte charge de travail qui ne peut être assumée sans une bonne organisation de ses journées, qui fait la part belle à l’étude. Néanmoins, j’ai pu continuer à faire ce qui me plaisait sans trop de grands changements. Par exemple, j’ai continué à faire de l’activité physique et à fréquenter mes amis. J’ai donc réussi à préserver en grande partie mon temps libre, même si j’ai dû parfaitement planifier le temps dédié au travail. Le Programme du diplôme nous oblige à utiliser au mieux notre temps d’étude.

Personnellement, le programme créativité, activité, service (CAS) et le cours d’histoire sont les matières que j’ai trouvé les plus utiles et les plus importantes. Quant à la réalisation du mémoire, elle m’a beaucoup servi à l’université. Le principal bénéfice que je retire du Programme du diplôme est la capacité d’analyser une grande quantité d’informations et de les interpréter correctement. J’ai développé une grande capacité d’apprentissage qui m’est utile encore aujourd’hui. J’ai aussi appris à étudier durant des heures tout en restant concentré. Si je pouvais donner un conseil aux élèves de l’IB, je leur dirais de ne pas avoir peur de ce que l’on dit des examens internationaux, car relever un tel défi est extrêmement gratifiant. Le jeu en vaut la chandelle.

Téléchargez la version PDF de cet entretien [1,2 Mo] PDF