Daniel Maren - New York, États-Unis

Daniel Maren a obtenu son diplôme du Baccalauréat International à la Dwight School à New York aux États-Unis. Il met son sens des affaires à profit dans son travail en tant que cofondateur d’Hypernet, une entreprise à l’origine d’un nouveau protocole de calcul distribué préservant la confidentialité des données. Avant d’utiliser son expérience en informatique et en affaires au sein d’Hypernet, Daniel Maren a fondé Dragonfly Systems, une entreprise d’électronique solaire achetée par la Sunpower Corporation en 2014. Son expertise en développement des affaires et en finance lui a valu une place dans la liste « 30 Under 30 » de Forbes, qui établit un classement des 30 personnalités de moins de 30 ans qui ont su s’illustrer dans leur domaine d’activité. Daniel Maren est originaire d’Indonésie. Il a étudié l’informatique à l’Université Stanford, en Californie, aux États-Unis. Pendant son temps libre, il danse le lindy hop.

Daniel Maren

Qu’est-ce qui vous a poussé à préparer le diplôme du Baccalauréat International ?

J’ai voulu imiter ma sœur que j’admire beaucoup. Elle m’a parlé de la nature globale de l’enseignement à l’IB, de ses projets, des compétences qu’elle a acquises, de la formation qu’elle a reçue pour développer ses compétences d’analyse critique et comment toutes ces choses, de façon générale, lui ont appris à réfléchir. Je savais que c’était le genre d’éducation que je voulais aussi.  

Quel enseignant de l’IB vous a le plus influencé ?

Gragg est l’enseignant qui m’a le plus influencé. C’est dans son cours de physique que j’ai appris les premiers principes qui sont devenus le pilier de ma carrière en technologies de l’information. Sa façon de vivre et de sortir des sentiers battus tant dans sa méthode d’enseignement que dans sa vie personnelle a également été une source d’inspiration pour moi. On voyait clairement qu’il aimait profondément rendre responsables de leur apprentissage ceux qui le désiraient. Ce que j’ai appris dans mon cours de physique a servi de tremplin à bon nombre de mes explorations technologiques ultérieures.

Il est toutefois difficile de parler d’un enseignant inspirant sans mentionner Stephen Spahn, le directeur de mon établissement (Dwight School, à New York aux États-Unis). Même s’il n’a pas été l’un de mes enseignants de façon formelle, il m’a appris à appliquer les leçons de l’IB au monde réel. 

 « Ce que j’ai appris dans mon cours de physique a servi de tremplin à bon nombre de mes explorations technologiques ultérieures. »

Parlez-nous du parcours que vous avez suivi pour arriver là où vous en êtes aujourd’hui et proposez un défi aux élèves actuels.

J’ai un énorme respect pour l’éducation et les professionnels de l’éducation. Cependant, j’ai toujours pris soin de me laisser guider par ma curiosité intellectuelle et les projets que j’ai choisi de poursuivre en dehors de la salle de classe. Et c’est encore le cas aujourd’hui dans le cadre de mon travail en tant que cofondateur d’Hypernet. 

Dans ce monde dominé par les données, de nombreuses questions subsistent quant à la confidentialité et la sécurité des données. Je défie les futurs élèves de l’IB à transcender l’évidente dichotomie entre le besoin d’une entreprise à fournir des services utiles aux consommateurs et son obligation de protéger les informations personnelles de ses utilisateurs. Par exemple, vous pouvez réimaginer la question d’un point de vue entièrement économique, politique, technologique, social ou autre.