Andrés Figueredo – Bogotá, Colombie

Andrés Figueredo est diplômé de The English School, à Bogotá, en Colombie. Il a ensuite poursuivi ses études à l’Universidad de La Sabana, à Bogotá, en Colombie, puis à la Mount Royal University, à Calgary, au Canada. Aujourd’hui, il exerce en tant que responsable développement et projets.

Andres

Ce sont principalement les conseils de ma sœur et de mon frère, tous deux diplômés de l’IB, ainsi que les sages paroles de mes parents, qui m’ont encouragé à intégrer le Programme du diplôme. Je pense que c’était la meilleure décision à prendre, et, quand j’aurai des enfants, je les inviterai à en faire de même.

C’est au cours de mes deux dernières années d’études du programme de l’IB que j’ai décidé ce que je voulais faire dans la vie. Être témoin des expériences de mon père, qui est ingénieur, m’a fortement motivé et inspiré. Il m’a montré l’éventail des possibilités offertes par le génie industriel et, étant de nature curieuse, cela a suscité un fort intérêt chez moi. L’IB m’a offert la meilleure complémentarité possible, étant donné les nombreux domaines de la connaissance auxquels je m’intéressais. J’ai choisi les matières suivantes : anthropologie sociale et culturelle, espagnol, physique, anglais et mathématiques. Des domaines qui se sont révélés être parfaitement complémentaires dans mes études professionnelles en génie industriel et en gestion des affaires et logistique.

 L’IB m’a offert la meilleure complémentarité possible, étant donné les nombreux domaines de la connaissance auxquels je m’intéressais.

Je pense que l’association de toutes les matières du Programme du diplôme permet aux élèves de développer des compétences essentielles. Les langues sont primordiales, tout comme l’ont été la physique, l’informatique et les mathématiques pour ma carrière. L’anthropologie sociale et culturelle, la théorie de la connaissance (TdC) et le programme créativité, activité, service (CAS) jettent les bases de la compréhension humaine, de la pensée critique et de l’action sociale, des aspects en lien avec ma fonction d’entrepreneur au quotidien. Les cours d’éducation physique et les activités extrascolaires ont fait naître de petites habitudes que je considère comme des bases à la fois nécessaires et profondes pour tout être humain. C’est en partie grâce à l’enseignement de l’IB, qui m’a permis de découvrir différents sports, si j’ai aujourd’hui la volonté de pratiquer une activité sportive plusieurs fois par semaine.

Le programme CAS m’a apporté des repères sociaux qui m’accompagnent encore aujourd’hui. Ils m’ont permis de créer des liens forts entre le monde des affaires dans lequel j’évolue et le désir de produire des effets positifs sur la société. Ces effets constituent la base de la vision que j’essaie de développer pour mon entreprise et mes autres projets d’entrepreneuriat s’inscrivant dans la même ligne. La TdC a fait naître en moi une habitude essentielle, celle de questionner le monde qui m’entoure, et que j’enrichis au fil de mes expériences spirituelles et personnelles.

Téléchargez la version PDF de cet entretien [1,4 Mo] PDF