Luis Sfeir-Younis - Caracas, Venezuela

Luis Sfeir-Younis a obtenu le diplôme du Baccalauréat International à la Escuela Campo Alegre au Venezuela avant d’obtenir un diplôme universitaire de premier cycle à l’American University à Washington D.C. aux États-Unis et un diplôme de deuxième cycle à la London School of Economics, au Royaume-Uni.

Luis Sfeir-Younis

Qu’est-ce qui vous a poussé à préparer le diplôme du Baccalauréat International ?

J’ai décidé de préparer le diplôme de l’IB parce que je voulais me dépasser sur le plan intellectuel, tout en explorant certains sujets qui m’intéressaient, comme la théorie de la connaissance (TdC). Tout ce que j’ai pu apprendre pour le diplôme de l’IB m’a permis de gagner du temps et de l’argent plus tard à l’université. En effet, lors de ma première année à l’université, j’ai rapidement pris conscience de l’utilité de mon expérience à l’IB où j’ai acquis des compétences de pensée critique et d’analyse ainsi que d’autres connaissances qui m’ont aidé durant mon parcours universitaire et plus tard dans ma vie professionnelle. 

Quel enseignant de l’IB vous a le plus influencé ?

J’ai aimé tous les enseignants de l’IB que j’ai eus, mais Martin Walsh, mon enseignant d’histoire est celui qui m’a le plus influencé. Il était aimable et drôle et très engagé. Je me souviens de lui parce qu’il avait une passion pour les problèmes sociaux. Sa façon d’enseigner donnait vie à la matière et m’a permis de voir plus facilement les liens qui existent entre le passé et le monde d’aujourd’hui. Cette prise de conscience m’a conduit à poursuivre des études internationales et en développement international, et à me lancer dans une carrière où je peux aborder certains des problèmes sociaux, politiques et humanitaires importants de notre époque.

« Appréciez les petites choses et les gens qui vous entourent, car toutes les personnes qui croisent votre chemin peuvent avoir quelque chose à vous apprendre. »

Quel parcours avez-vous suivi pour arriver là où vous en êtes aujourd’hui ?

J’ai travaillé dur, fait preuve de persévérance et eu un peu de chance, mais c’est surtout le soutien de ma famille, de mes proches, de mes amis, de mes collègues, de mes enseignants et de mes mentors, qui m’a aidé à arriver où j’en suis aujourd’hui. La vie m’a parfois fait prendre un détour, mais j’ai toujours essayé de me remettre sur une voie qui me permettrait de contribuer à quelque chose de plus grand et me mettrait au service des autres et du monde qui m’entoure.

Quels conseils donneriez-vous aux élèves de l’IB ?

J’ai bénéficié de beaucoup de bons conseils de bien des personnes. Toutefois, je n’ai pas de formule magique. Tout ce que je peux leur suggérer c’est de rester fidèles à eux-mêmes et de trouver ce qui les passionne. Restez humbles et ouverts aux nouvelles idées et expériences. N’ayez pas peur de faire des erreurs. Appréciez les petites choses et les gens qui vous entourent, car toutes les personnes qui croisent votre chemin peuvent avoir quelque chose à vous apprendre. Enfin, prenez le temps de vous amuser.