Kwabena Amporful

Kwabena Amporful est diplômé du SOS-Hermann Gmeiner International College, au Ghana. Il a ensuite obtenu un diplôme universitaire de premier cycle au Hampshire College, puis un diplôme universitaire de deuxième cycle à l’Université Stanford, aux États-Unis. Il a commencé sa carrière dans la finance à New York, en tant qu’analyste boursier à Merrill Lynch (aujourd’hui Bank of America Merrill Lynch), époque à laquelle il a également développé un intérêt pour l’éducation et le développement des compétences. Il a travaillé dans l’investissement à impact social avec l’entreprise Imprint Capital établie à San Francisco (aujourd’hui Goldman Sachs | AIMS Imprint), avant de retourner à Accra, au Ghana, afin de contribuer à lever un fonds pour l’agriculture africaine de 34 millions de dollars américains visant à investir dans les petites et moyennes entreprises. À Accra, Kwabena Amporful a exercé en tant que consultant pour le Stanford Institute for Innovation in Developing Economies (SEED, institut Stanford pour l’innovation dans les économies en développement) en vue du lancement du premier centre d’innovation mondial du SEED en Afrique de l’Ouest, et il continue de soutenir la formation de fonds de capital-investissement en Afrique. Il a également fondé l’Institute of Teacher Education and Development (INTED, institut pour la formation et le perfectionnement professionnel des enseignants), qui œuvre à la création de communautés professionnelles d’apprentissage dans les établissements du Ghana, et a cofondé Sponsors for Educational Opportunity Africa (SEO Africa, sponsors pour des possibilités éducatives en Afrique), une organisation à but non lucratif spécialisée dans le développement du leadership organisationnel en faveur de la jeunesse africaine.

Kwabena Amporful

Qu’est-ce qui vous a poussé à préparer le diplôme du Baccalauréat International ?

Pour être honnête, je me trouvais dans une situation assez privilégiée, si bien qu’au début, je voyais l’IB comme la suite logique du programme IGCSE. Avec le recul, mon parcours à l’IB a eu au moins deux incidences majeures sur ma vie. Tout d’abord, les cours de mathématiques et d’économie NS m’ont détourné des sciences et ont fait naître mon intérêt pour le commerce. Ensuite, j’ai développé un intérêt à long terme pour les projets de développement social grâce aux projets communautaires mis en place dans mon établissement dans le cadre du programme créativité, activité, service (CAS). C’est certainement ce qui m’a poussé à m’impliquer dans l’INTED et SEO Africa, qui bénéficient tous deux d’un soutien important de la part de mon établissement de deuxième cycle du secondaire et de mes amis de l’IB. Aujourd’hui, parallèlement à mon expérience de 15 ans dans la finance et l’investissement, je m’intéresse à l’entrepreneuriat tourné vers le développement des compétences en faveur d’un enseignement secondaire de qualité et des compétences organisationnelles.

Quel enseignant de l’IB vous a le plus influencé ?

Voilà une question bien difficile. L’enseignant qui a le plus marqué ma vie est M. Donkor, mon enseignant de mathématiques, qui a réussi à me faire apprécier son approche classique de la matière, fondée sur les principes premiers. Cependant, la plupart des enseignants qui m’ont inspiré m’ont transmis des enseignements qui n’avaient rien à voir avec les cours. Je pense notamment à M. Michael Djan, Mme Margaret Nkrumah, M. Isaac Quist et M. Nii Amaa Akita, qui m’ont aidé à prendre conscience que je devais mettre mon éducation au service de mon continent. Cependant, c’est M. Israel Titi Ofei qui m’a le plus inspiré et qui continue de me soutenir dans mes projets personnels et professionnels.