Amy Hernandez Turcios

Amy Hernandez Turcios a obtenu le diplôme du Baccalauréat International à la Highland High School en Californie, aux États-Unis. Elle a continué ses études universitaires de premier cycle à la Wharton School de l’Université de Pennsylvanie puis a débuté sa carrière d’analyste d’investissements dans le secteur bancaire. Elle suit actuellement un diplôme universitaire de deuxième cycle à la Harvard Business School.

Amy Hernandez Turcios

Quel parcours avez-vous suivi pour arriver là où vous en êtes aujourd’hui ?

Quand je repense à mon point de départ, mon parcours, et l’objectif que je souhaite atteindre, les mots qui me viennent à l’esprit sont passion, détermination et courage. La passion, parce que je fais quelque chose qui me rend heureuse et me comble. La détermination, car elle m’aide à surmonter les obstacles et à réaliser mes rêves. Le courage, car je dois pouvoir me dire « Je peux y arriver », même quand les circonstances semblent défavorables. Ces principes m’ont aidée à braver les obstacles pour devenir une Sud-américaine éduquée et compétente, passionnée par ce qu’elle fait pour aider sa communauté.

Qu’est-ce qui vous a poussée à préparer le diplôme du Baccalauréat International ?

J’ai grandi dans une communauté d’immigrants à faibles revenus. Par exemple, l’établissement d’enseignement secondaire de mon district manquait de ressources basiques. En me renseignant sur les autres établissements de la ville, je suis tombée sur l’un d’eux qui proposait le Programme du diplôme de l’IB. J’ai fait des recherches sur ce programme et ce qu’il offrait, et après avoir mené mon enquête, je savais que ce programme rigoureux sur le plan académique était exactement le défi auquel je devais me mesurer. J’ai été acceptée pour suivre le Programme du diplôme, et je suis vraiment reconnaissante aujourd’hui d’avoir eu cette chance.

« Mon parcours dans le système éducatif de l’IB a changé ma vie car je suis devenue la première personne de ma famille à aller à l’université. »

J’ai été major de ma promotion et mes bons résultats tout au long de mon secondaire m’ont permis d’obtenir une bourse complète pour poursuivre mes études à la Wharton School de l’Université de Pennsylvanie, une institution de l’Ivy League. Mon parcours dans le système éducatif de l’IB a changé ma vie car je suis devenue la première personne de ma famille à aller à l’université. Des années plus tard, je suis également devenue la première personne de ma famille à poursuivre des études de deuxième cycle universitaire.

Quel enseignant de l’IB vous a le plus influencée ?

Ma première matière facultative à l’IB était l’économie, une matière totalement nouvelle pour moi. Même si mes connaissances étaient proches de zéro, c’est vite devenu ma matière préférée. Mon enseignante, Mme Alves, a su mettre en avant toute la pertinence et l’intérêt de cette matière. Elle nous a montré comment les concepts pouvaient s’appliquer au monde réel. Je me suis toujours intéressée au commerce en général, mais l’étudier par l’intermédiaire de l’économie a renforcé mon intérêt et m’a donné envie de postuler dans une école de commerce de premier cycle (Wharton). À l’université, j’ai pu mettre à profit de nombreuses notions fondamentales que j’avais apprises dans mes cours d’économie de l’IB.

Quels conseils donneriez-vous aux élèves de l’IB ?

Je vous livrerai les trois conseils qui m’ont servi dans mon parcours : 1) Rien ne peut se faire sans l’éducation, 2) Tout est possible, et il y a de la beauté dans le combat, 3) « Haz ruido donde vayas » (« Partout où tu vas, fais du bruit », une citation que mon père me répétait à l’envi quand j’étais enfant).