William Micklewright - Essex, Royaume-Uni

William Micklewright a suivi le Programme à orientation professionnelle (POP) de l’IB à l’Anglo European School (Essex), au Royaume-Uni, et il étudie le commerce et la gestion à l’Université du Kent.

William Micklewright

Qu’est-ce qui vous a poussé à préparer le Programme à orientation professionnelle de l’IB ?

Je suis né en France et je suis parti au Royaume-Uni pour suivre ma scolarité à l’Anglo European School, où j’ai découvert ce que proposait le Programme à orientation professionnelle. Ce programme était parfait pour moi : il m’offrait la possibilité enrichissante d’étudier avec d’autres élèves aux parcours divers et venus de différents pays, tout en m’ouvrant l’esprit. Le POP a été une expérience formidable, avec son mélange de matières du Programme du diplôme et de matières pratiques. Le volet pratique du programme m’a permis d’approfondir ma compréhension des matières, en gagnant une vision globale plus intéressante.

Grâce au POP, j’ai eu de nombreuses occasions de découvrir le monde professionnel, notamment avec un stage d’observation d’une semaine à la banque Lloyds. Cette expérience m’a permis d’en apprendre davantage sur le fonctionnement des grands groupes et le travail quotidien en entreprise. J’ai découvert l’existence de ce stage dans la lettre d’information hebdomadaire de mon établissement, qui fournit une liste d’événements et d’activités ouvertes aux élèves pour les encourager à se livrer à divers types d’expériences enrichissantes.

Le volet pratique du programme m’a permis d’approfondir ma compréhension des matières, en gagnant une vision globale plus intéressante.

J’ai aussi participé à l’organisation et à l’animation des Journées de l’entrepreneuriat, un événement de deux jours au cours duquel les élèves devaient formuler une idée d’entreprise éthique et la présenter à un jury. Cette expérience a été très instructive et elle m’a permis d’acquérir de nombreuses compétences transférables, notamment en matière de travail d’équipe et de gestion du temps. Durant mon temps libre, je faisais aussi du soutien scolaire en français pour de plus jeunes élèves, j’ai fait partie de l’équipe de basket pendant deux ans et j’ai aussi joué dans la pièce de théâtre de fin d’année. Je suis parvenu à mener de front toutes ces activités parce que je voulais vraiment acquérir d’autres compétences et vivre de nouvelles expériences.

Quel enseignant de l’IB vous a le plus influencé ?

Mes deux enseignants de gestion des entreprises m’ont marqué. Ils enseignaient de manière intéressante et interactive. Ils nous faisaient part de leurs propres expériences et les reliaient à leur matière, ce qui rendait celle-ci plus pertinente pour nous. Je suis aussi reconnaissant à mes deux enseignants de mathématiques, qui grâce à des exemples concrets m’ont fait comprendre l’importance de l’application des mathématiques dans mes futures études.

Quel parcours avez-vous suivi pour arriver là où vous en êtes aujourd’hui ?

Je suis actuellement en première année à l’Université du Kent, au Royaume-Uni, où j’étudie le commerce et la gestion. À l’avenir, j’aimerais travailler dans le secteur bancaire ou devenir entrepreneur et fonder ma propre entreprise dans le secteur numérique. L’un de mes enseignants nous disait toujours de prendre des risques. Sa devise était « Qui ne tente rien n’a rien » et ça m’a vraiment marqué. J’ai travaillé dur pour en arriver où j’en suis aujourd’hui, et j’ai dû faire des choix et prendre de nombreuses décisions. Mais tout cela valait vraiment le coup.

Quels conseils donneriez-vous aux élèves de l’IB ?

Il y a beaucoup d’occasions à saisir dans la vie : il faut juste savoir prendre les devants et rester motivé. Cela peut prendre du temps et nécessiter des efforts, mais la récompense est toujours au bout du chemin.