L’impact sur les élèves de programmes comme le module de recherche du Programme primaire sur les peuples indigènes des Bunuba et Walmajarri dans le cadre du thème transdisciplinaire « Comment nous nous exprimons » et de l’idée maîtresse « Nous découvrons

Annette Rome & Kim Anderson—Wesley College Institute for Innovation in Education (Melbourne, Australie)

Ce projet a examiné l’impact qu’ont sur les élèves des programmes tels que le module de recherche du Programme primaire sur les peuples Bunuba et les Walmajarri au sein du thème transdisciplinaire « Comment nous nous exprimons », avec l’idée maîtresse que « nous en découvrons davantage lorsque nous réfléchissons à d’autres modes de connaissance ». La question de recherche était la suivante : « Quelle est l’efficacité de programmes tels le module élaboré par leWesley College en 4e année du PP consacré aux peuples Bunuba et Walmajarri sur le changement de la compréhension des modes de connaissance des peuples aborigènes par des élèves non-aborigènes ? » Pour mener à bien cette étude, les élèves ont répondu à un questionnaire dans le cadre des rétroactions recueillies à la fin du module, et des analyses de comptes rendus de réflexion rédigés entre 2007 et 2010 ont également été prises en compte. Les résultats de ce questionnaire ont montré que, grâce à ce module, les élèves : savent qu’il existe une différence entre la connaissance aborigène et la connaissance non-aborigène ; se sont fortement intéressés à la vie d’Annette Kogolo, une chef aborigène ; comprennent mieux les peuples Aborigènes ; pensent qu’Annette Kogolo a facilité leur compréhension des modes de connaissance des peuples indigènes ; comprennent mieux les modes de connaissance des peuples indigènes ; pensent que la présence d’un chef Bunuba/Walmajarri a donné à leur apprentissage une dimension plus réelle ; savent où trouver des informations sur les modes de connaissance des peuples indigènes qu’ils ne connaissaient pas auparavant ; trouvent que l’apprentissage de la culture indigène leur a permis de mieux connaître leur propre culture. La recherche menée a permis d’établir deux aspects importants de ce module : le pouvoir du conteur et celui de l’histoire racontée. Les histoires sont considérées comme une forme d’accès à des connaissances essentielles, voire spécialisées. La recherche a également montré que ce module avait permis aux élèves de développer davantage certaines des qualités du profil de l’apprenant du PP, tout particulièrement l’ouverture d’esprit et l’altruisme. Les critères utilisés lors de l’analyse des réponses ont prouvé leur efficacité dans l’évaluation de l’impact du module sur le développement de la sensibilisation interculturelle.

Résumé (disponible uniquement en anglais) pdf