Le conte de deux cités : comparaison entre les enseignants chinois et les enseignants occidentaux d'une école du monde de l’IB en termes de comportements pédagogiques

Yue Zhang—Guangdong Country Garden School (Chine)

L’objectif de cette étude est d’examiner les différences existant entre les attitudes pédagogiques des enseignants chinois et celles des enseignants d’autres nationalités dans les cours d’anglais et de sciences expérimentales (dispensés en anglais) et en dehors de la classe, dans le contexte du Baccalauréat International (IB) en Chine. Cette étude explore également les éventuelles influences culturelles, les points de vue des élèves et les problèmes engendrés par ces différentes attitudes pédagogiques. Elle a permis de fournir une interprétation systématique et approfondie des raisons qui sous-tendent ces différences. Cette étude repose sur une approche comparative et utilise des méthodes d’observation qualitatives, des journaux de bord d’enseignants-chercheurs, des entretiens individuels, des groupes cibles, des enquêtes narratives et des comptes rendus de documents afin de recueillir des données grâce à l’étude de cas d’un établissement scolaire de Chine.  Les résultats obtenus révèlent tout d’abord des différences dans les attitudes pédagogiques en ce qui concerne la gestion du temps de cours et sa structure, les activités, la participation des élèves, la gestion de classe, la différenciation, l’évaluation, la langue, le matériel utilisé et l’intégration des technologies de l’information et de la communication. D’autres différences ont été relevées au niveau de la communication et de la relation entre élèves et enseignants en dehors de la salle de classe. L’étude révèle également que la culture a une incidence sur les attitudes pédagogiques. De plus, toutes les différences relevées lors de cette étude étaient en partie attribuables aux influences culturelles. Il a également été mis en évidence que ces différences avaient fait naître certains problèmes, tels que des malentendus et un certain manque de confiance entre les enseignants d’autres nationalités, les enseignants chinois et les élèves. Enfin, l’étude a montré que, d’un côté, les élèves se sont réjouis de ces différences car ils les considéraient comme une bonne préparation à leurs études supérieures à l’étranger ; d’un autre côté, ils considéraient que l’IB devrait adopter une approche pédagogique normalisée au niveau international. L’étude établit de nombreuses recommandations pour approfondir les recherches et améliorer la politique et les pratiques de l’IB en Chine.

Résumé (disponible uniquement en anglais) pdf