L’enseignement et l’apprentissage de la complexité

Comment l’enseignement peut-il aider les élèves à saisir la complexité des systèmes qui nous entourent ? Jane Drake, Rolan Kupers et Rose Hipkins ont écrit l’article "Complexity – a big idea for education?" (« La complexité : une grande idée pour l’enseignement ? »), pour le magazine International School (IS).

Si nous voulons que nos élèves comprennent le fonctionnement des systèmes complexes, nous devons modifier certaines des méthodes fondamentales que nous employons pour leur présenter de nouvelles connaissances. La position dominante dans l’enseignement est réductionniste : le fait de décomposer des éléments pour rendre les idées plus accessibles a constitué un ingrédient majeur des stratégies pour un apprentissage efficace. Avec l’émergence des sciences de la complexité, ces pratiques éducatives familières sont en cours de réévaluation, donnant lieu à des occasions de relier à nouveau le naturel, les sciences sociales et les arts. Si le fait de comprendre la complexité ne permet pas de résoudre chaque problème épineux, tout laisse à penser que cette compréhension jouera un rôle majeur dans la vie des élèves une fois ces derniers adultes.

Les enseignants de l’IB ont l’avantage que les programmes de l’organisation fournissent déjà une myriade d’occasions d’explorer la complexité et la causalité complexe. Une trame holistique relie les programmes tout au long du continuum des programmes de l’IB.

Lire l’article dans son intégralité dans le magazine International School (IS) (en anglais uniquement).